Arbitres au BMSK

Quelle(s) capacité(s) faut-il pour arbitrer ?

 

Je pense que pour arbitrer il faut d’abord avoir une connaissance parfaite du règlement afin de pouvoir l’appliquer convenablement. Je dirais également qu’il faut avoir du sang froid, savoir se faire respecter, être pédagogue, être responsable, être honnête et avoir de l’assurance.

Qu’est ce qui est le plus difficile dans l’arbitrage ?

Ce qui est difficile c’est de toujours garder son sang-froid face aux critiques, bien souvent infondées. On ne doit pas y prêter attention et continuer à faire notre travail sans vaciller. Je veux être le plus juste possible sur chacun des matchs que j’arbitre, donner le meilleur de moi-même pour faire gagner le meilleur compétiteur.

Vous êtes également juge international en Combat et Kata, quelle discipline préférez-vous juger ?

Ces 2 disciplines sont totalement différentes et j’aime arbitrer les deux avec c’est vrai une préférence pour le combat. Dans le kata, on reçoit de plein fouet l’intensité des mouvements, la percussion, la précision, la stabilité, on ressent toute la concentration du compétiteur, un travail de précision au millimètre répété et répété encore et encore. C’est puissant, c’est élégant. En combat, c’est différent, les périodes de sautillement sont des moments de récupération pour les combattants mais également pour notre concentration tout en restant vigilant. Mais dès que ça part, il faut être le plus réactif possible. Les juges et l’arbitre ont une panoplie d’actions plus importantes en combat et il peut se passer des revirements de situation à quelques secondes de la fin…

Juges ou arbitres sont des éléments essentiels dans les compétitions de karaté. Comme dans tout sport individuel, ils déterminent en leur âme et conscience les vainqueurs des combats (kumite ou technique). On peut parfois leur reprocher leur partialité apparente, surtout du côté du perdant en règle générale ! Mais l’état d’esprit et la conscience du karatéka impose de ne pas mettre en doute cette partialité.

 

L’arbitre dirige le combat, il est donc le garant de l’intégrité physique des combattants. Il connaît tous les gestes et toutes les règles qu’ils exécutent et qu’ils appliquent avec discernement. Le véritable rôle de l’arbitre est de permettre aux combattants de donner le meilleur d’eux-mêmes en intervenant à bon escient. Le juge arbitre les compétitions techniques (katas). Il doit respecter les compétiteurs et juger en toute honnêteté de la qualité de la présentation des katas

 

extrait de « Camille Godefroy, jeune arbitre pour le karaté » article disponible sur le site de la FFKDA.

Pour nous trouver :

BLANC MESNIL SPORT KARATE
50 Av. de la Division Leclerc
93150 Le Blanc Mesnil

 

Téléphone : +33 761244434 +33 761244434

 

Devenir membre

Vous voulez devenir membre  C'est très simple : utilisez notre formulaire de contact pour obtenir davantage d'informations. Nous vous attendons avec impatience !